Mangez des Crapauds … Vous vous sentirez mieux !

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Pourquoi dévorer un crapaud par jour permet d’être fièr-e de soi ?

Si « manger une pomme par jour éloigne le médecin », alors «  dévorer un crapaud rend fier de soi ». En lisant cet article et en agissant, vous allez pouvoir retrouver la fierté liée à l’accomplissement à la fois de tâches et à la fois de soi.

Quand nous repoussons les petites échéances (tétards), ou que nous mettons de côté jusqu’à demain ce qui nous dérange, c’est souvent que ces actions-là sont importantes dans nos vies.

Ne pas les mener à bien finit par nous entraver et nous donne une mauvaise image de soi. Quand on procrastine sur des tétards, inévitablement ils se transforment en crapauds parce qu’on les laisse grandir. Et ces crapauds là ne sont pas nécessairement des princes quand bien même on les embrasserait sur la bouche.

Pour mener a bien sa vie et retrouver le bon gôut d’avoir avancé, il faut enlever ce qui nous entrave. Enlever ce qui nous entrave … c’est comme manger un crapaud. C’est difficile.

 

Comment faire :

  1. Etablir la liste des choses à faire

    • Evaluer de 1 à 10 (1 étant le petit tétard, 10 étant le crapaud le plus immonde qui soit)

    • Vérifier que les notes qu’on a donné à chacun sont vraiment justes. Pour ce faire, à chacune des notes, se poser la question ;

      • Est-ce que cela nourrirait ma vie si je l’éliminais ? Si oui, alors c’est un crapaud,

      • Est-ce que je me sentirais mieux si je choisissais de gérer ce problème ? Si oui alors il est au dessus de 6.

  1. Se donner un délai pour chaque tâche supérieure à 7 (ce sont de vrais crapauds)

  2. Se donner un délai pour chaque tétard ado, (entre 4 et 7)

  3. Se féliciter d’avoir hiérarchisé les crapauds.

  4. Agir et s’organiser pour respecter les délais.

  • Il peut être utile d’augmenter les délais de 20% pour éviter de se mettre la pression, c’est déjà suffisant comme ça.

Dans un deuxième temps sil s’agit de travailler aux tétards avant qu’ils ne se transforment en véritables crapauds:
  1. Evaluer les tétards : ceux qui sont de 1 à 4.

  2. Se donner un délai d’un mois pour les régler.

  3. Agir.

    • Ici, pas question de se donner 20% de plus, les tétards pourraient grossir et devenir crapauds.

Nous pouvons comparer cet exercice au fait d’aller à la piscine : se déshabiller quand il fait froid pour se mettre dans une eau froide n’est pas agréable. Pourtant, quand on sort de la piscine, on est content de soi et on a le sentiment de s’être fait du bien, d’avoir pris soin de soi d’une certaine manière. C’est un peu comme quand on choisit de ranger ses placards : l’aspect cathartique du rangement permet de se sentir allégé, et procure la sensation d’avoir accompli quelque chose et clarifié sa vie.

Alors voilà, n’hésitez plus, allez à la piscine, déshabillez-vous, mangez un crapaud, cela aura le même effet, vous aurez pris soin de vous et du même coup, vous aurez augmenté votre niveau de confiance en vous.

Quand un crapaud est trop gros, il faut faire comme pour l’éléphant, une bouchée à la fois… C’est plus facile et si vraiment vous n’y arrivez pas parce que vous avez laissé trop de tétards se transformer, alors faites-vous aider… ne laissez pas les crapauds envahir votre vie, ça fait du bruit la nuit et ça empêche de dormir sur ses deux oreilles..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page